Soutien aux aidants naturels des personnes atteintes de démence : Efficacité et viabilité du projet My Tools 4 Care-In Care

À qui pourrait profiter cette lecture ?

Consultez la section Avant de commencer pour connaître les connaissances fondamentales qui seront utiles à toute initiative communautaire sur la démence.

Information clé

À qui ce projet est-il destiné? Cette intervention a été créée pour soutenir les proches aidants des personnes atteintes de troubles neurocognitifs qui vivent dans des établissements de soins de longue durée. Les participants qui ont testé l’outil vivent en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario et au Québec.

Chef de projet: l’Université de l’Alberta

Partenaires du projet: Membres de l’équipe de recherche : Sunita Ghosh (Alberta) Jayna Holroyd-Leduc (Alberta) Cheryl Nekolaichuk (Alberta) Carrie McAiney (Ontario)

L'état du projet: complet

Histoire du projet

Points clés à retenir:

Il y a trois principaux points à retenir de la première phase de ce projet (groupes de discussion avec les aidants naturels), où des révisions ont été apportées à l’outil pour veiller à ce qu’il reflète les besoins des aidants naturels en matière de soutien social afin de tenir compte des sentiments de solitude pendant les transitions :

  1. Les aidants naturels vivent des transitions lorsque la personne dont ils s’occupent réside dans un établissement de soins de longue durée. Ils peuvent passer par un processus de « construction d’une nouvelle vie » pour aider à faire face à ces transitions. Ce processus comprend l’établissement de nouvelles relations (avec les membres de leur famille, le personnel des soins de longue durée et les personnes à l’extérieur du foyer de soins de longue durée) et la recherche d’espace pour elles-mêmes.
  2. Lorsque la personne atteinte de troubles neurocognitifs réside dans un établissement de soins de longue durée, les aidants naturels continuent de prendre part à la prestation de soins, mais se sentent seuls (solitude et isolement social).
  3. Les facteurs qui exacerbent les sentiments de solitude et d’isolement social comprennent le fait d’être soudainement seul à la maison, d’avoir des limites à son temps et à sa liberté et d’être exclu du processus décisionnel en matière de soins. L’accès à une communauté de soutien peut contribuer à la solitude et à l’isolement social.

Impact

Connaissances

Ce projet est possible grâce au financement de l’Agence de la santé publique du Canada

Retour en haut